Au sein d’une entreprise ou toute structure employant des salariés ou faisant appel à des prestataires, l’absence de ceux-ci se doit d’être répertoriée, c’est ce que l’on appelle le planning des absences.

En termes d’organisation, d’optimisation du personnel, de communication interne, le planning des absences est un outil pour vous aider et avoir une information à l’instant T en un simple coup d’œil.

Les ressources humaines au cœur de votre organisation.

Vous vouliez confier ce projet ou cette mission à untel, mais oups, il n’est pas là ? Où est-il ? En formation, en congé, en maladie ? Aucune idée ! Vous frappez donc à la porte d’un autre collaborateur ou prestataire, et patatra, c’est la même chanson, pas là !

Cela ne peut durer si votre objectif est de rentabiliser et optimiser la présence de vos collaborateurs pour que vos tâches soient faites !

Il faut donc trouver un outil, commun à tous et toutes, qui puisse être consulté en ligne, et mis à jour régulièrement par les collaborateurs (en les responsabilisant), afin que l’organisation de l’entreprise, mais également de tous, soit la plus optimale possible. Cet outil, c’est le planning des absences.

Il peut se réaliser sous forme de logiciel, de fichier Excel, ou de fiches papier (mais bon, pensons à l’environnement et au coût, ce n’est pas la solution la plus appropriée à l’ère du numérique).

collaborateur-absent

Le planning des absences, un outil de gestion mais aussi d’interaction.

Une fois votre outil en place, bien géré, vous serez surpris(e) de voir comment celui-ci peut aussi être un outil d’interactions.

En effet, il peut être le sujet d’échanges au sein de votre structure : “ah, tu étais absent(e) pour formation, tu as suivi quelle thématique ?”, “tu étais en long week-end, tu en as profité pour visiter un peu ?”, “tu étais en congé paternité ? Félicitations !”.

Autant de “motifs d’absence” que d’échanges entre collaborateurs !

Moi-même en tant qu’indépendante, j’ai mis en place en 2015, un planning des absences chez un de mes clients, qui sollicitait plusieurs prestataires externes, et il a ainsi pu se référer à cet outil pour dispatcher les missions.

Et entre prestataires, cela nous permettait aussi de discuter, ou d’anticiper qu’untel ou unetelle n’était pas là, et qu’alors notre volume de travail allait être réévalué !

Vous n’avez pas encore ce type d’outil en place, et vous sentez bien que cela freine vos élans ? Cliquez sur le lien ci-dessous !

Cet article vous a plu ?

Faites-le moi savoir :o)

Évaluation moyenne / 5. Nombre de votes :