Le terme de “coach” fleurit depuis plusieurs années, voici une petite définition : “Professionnel qui accompagne en cherchant à améliorer les compétences et la performance d’un individu, d’un groupe ou d’une organisation, grâce à l’amélioration des connaissances, l’optimisation des processus et des méthodes d’organisation et de contrôle”. (source Wikipédia)

Si je reprends la définition, en tant qu’assistante, je suis moi-même une coach, puisque j’accompagne des professionnels ou particuliers dans leur gestion administrative, pourtant en écrivant cet article, je constate que je ne me définis pas ainsi, étrange non ?

coach assistante

“Etre ou ne pas être…”

Revenons à nos moutons… le but n’est pas de parler de moi, mais plus de vous, oui vous, coach ou accompagnateur ! Je disais donc que ce terme, et ainsi cette pratique, fleurit depuis plusieurs années, car face à la multitude des moyens pour arriver à atteindre un objectif, face au manque de temps que beaucoup ressentent, face à cette vie connectée qui va trois fois plus vite qu’avant, eh bien on ressent souvent le besoin de se faire accompagner : “je demande à un expert, dont c’est le métier, de m’aider à trouver les solutions les plus optimales pour moi, dans la quête de mon but”.

Ainsi, vous trouverez des coachs dans plusieurs domaines : l’alimentation, le sport, la spiritualité, le développement de son entreprise, l’éducation de votre enfant, etc.

Mais alors, est-ce qu’un coach a besoin d’être coaché ?

Bonne question, ne trouvez-vous pas ?

La réponse pour moi, c’est clairement OUI ! Un accompagnateur ira puiser des ressources, apprendre, se former, auprès d’autres accompagnateurs, cela me semble inévitable pour le renforcement de ses connaissances, et afin d’apporter à ses interlocuteurs encore plus de moyens pour accomplir leur objectif.

Sur ce point, la réponse me paraît plus qu’évidente. Alors, je me suis demandée si un coach, qui s’occupe de l’humain, des outils à mettre en place, et qui s’investit pleinement dans sa mission, a encore du temps et/ou de l’envie de s’attabler à son bureau pour gérer les papiers en cours, ou bien a encore de l’énergie pour sa communication ?


Le coach a beau aider les autres, il reste humain avant tout !

Ma vision c’est que nous sommes tous connectés entre nous. Dans un business, je n’image pas une pyramide avec une tête et les petites mains en dessous, non, j’imagine plutôt une lignée, avec des personnes qui s’entraident et remplissent leurs rôles en fonction de leurs compétences, leurs atouts.

Cela me paraît donc indispensable qu’un coach se dote d’une équipe, pour travailler ensemble, sur la même lignée, et atteindre l’objectif qu’il se sera fixé, à savoir : “exercer ma mission auprès de mon interlocuteur, et rien que ça !”, sachant que d’autres professionnels seront là, avec moi, pour gérer les missions inhérentes à mon entreprise.

Si vous êtes accompagnateur et que vous avez perdu de vue votre objectif principal, c’est que vous vous êtes éloigné de votre cœur de métier, il n’y a pas de secret…

Quand le constat est là, je le dis souvent, et c’est nécessaire de faire une “pause sur image”, il est toujours temps de passer à l’action. Et passer à l’action, cela inclut de déléguer votre backoffice à des personnes expérimentées, professionnelles qui ont compris tous ces enjeux.

Entre coach, on devrait se comprendre 🙂

Cet article vous a plu ?

Faites-le moi savoir :o)

Évaluation moyenne / 5. Nombre de votes :

Soyez le premier à noter ce post.